Abba in castris.

Publié le 13 Mars 2011

Dringgg!

 

"-Allo?

 

-bonjour madame Véranda, ici SourisSaintCyr.

 J'aimerais offrir une croix au "Padre". Cela serait-il possible?

 

-Peut-être, comment l'imagines-tu?

 

-Je ne sais pas. Kakie?

 

-Et pourquoi pas "CAM" tant qu'on y ait?!!

 

-Oui, pourquoi pas.

 

-!!!!...."

 

 

 

 

 

De mémoire de Vérandas, jamais croix ne m'a donnée autant de :

travail,  recherches,  doutes,  nouveautés,  satisfactions, découragements, intêret , ...

 

En premier lieu je voulais satisfaire la personne qui me faisait cette commande.

 C'est une bonne amie qui m'encourage toujours gentiment pour mes créations et ce blog.

 

 Aujourd'hui, tout comme vous, elle découvre cette croix.

Ce n'est pas dans mes habitudes.

 J'envoie plutôt une photo à la personne avant qu'elle ne reçoive la croix car je veux être certaine qu'elle va lui plaire.

Mais là,

cette croix ne peut se dissocier de tout ce qui a permis à mon imagination de la peindre, et c'est ce que je vais exposer maintenant.

 

 

Ma première démarche a été de rechercher un logo, un emblème, un insigne donc, sur les aumoniers militaires en particuliers de l'armée de terre.

 77px-Insigne spécialité aum catho.svg[1]

 

J'avais le motif.

 Mais pour le décor, il fallait aider mon imagination en remontant dans le temps, à l'origine de cet insigne et même plus loin... 

 

"Abba in castris."

"Abbé dans les camps" est le plus ancien nom officiel des aumoniers militaires.

 

  "Clotaire appela Sulpice à sa cour de Chalon-sur-Saône pour « remplir dans les camps du roi la fonction d’abbé pour le salut de sa personne et celui de son armée » .

  Plus particulièrement, Sulpice avait mission de garder et de faire porter devant les troupes une cape merveilleuse, le manteau de saint Martin.

Sa cape ou capella fut le palladium de nos armées sous les Mérovingiens puis les Capétiens. Cette cape ou chape fut dès lors gardée par des chapelains dans des chapelles et déposée enfin par Charlemagne à Aix-la-Chapelle.

 De là vient que les chapelains, s’ils sont aujourd’hui des prêtres officiant dans des chapelles, étaient autrefois des prêtres aux Armées, pieux gardien dans les camps et au combat de la chape de saint Martin."

 

A ce stade de cette histoire; j'avais tous les éléments en mains, et surtout en tête pour commencer.

 Je fis d'abord un croquis pour essayer de mettre"à plat" toutes ces informations qui tournaient dans ma tête.

 

SANS-DATE-CROIX-EC-007.jpg 

 

Et c'est à partir de ce moment qu'il y eut "un blanc".

 

Impossible de continuer.

 

J'étais désorientée par ces teintes.

Et je n'étais pas la seule:

-"Maman, qu'est-ce-que c'est que ces couleurs!!!" m'encouragèrent mes gentils garçons habitués à des tons plus "pastels"...

 

C'étaient lors de nos dernières vacances.

J'avais emmené mes croix dans notre maison.

Cette croix me suivait partout, de pièces en pièces, espérant ainsi m'y faire...

 

2011-03-09--SANS-DATE-CROIX-EC.jpg

 

Mais, non justement, rien n'y faisait.

Je n'arrivais même pas, entre deux promenades,

 

2011-03-10, FEV 2011 AU GUIL

 

 à entreprendre les autres croix que j'avais apportées pour la prochaine vente de l'école.

 

Lors d'une heureuse rencontre pendant une jolie promenade, j'ai même demandé à notre Dame du Bon Secours de m'éclairer un peu...

 

2011-03-09, FEV 2011 AU GUIL

 

 Mais c'est sans nul doute, grâce aux encouragements et à la confiance de monsieur Véranda que j'ai poursuivi., et terminé cette croix, la veille du mercredi des Cendres.

 

CROIX-004-1.jpg

 

Ce que vous ne voyez pas sur la photo, c'est que j'ai utilisé pour la première fois de la peinture argentée pour St Martin,ainsi en fonction de l'éclairage, il devient "invisible",

 

CROIX-001-1.jpg

 

et de la peinture en relief pour les palmes et les fleurs de Lys.

 

CROIX.jpg

 

 Ce que vous voyez, par contre, c'est que je ne me suis pas contentée de reproduire l'insigne des aumoniers militaires, mais j'ai laissé mon imagination "interprêter" mes recherches.

 

CROIX-002-1.jpg

Ainsi deux sabres servent le Christ  et la foi catholique au travers ces hommes-militaires d'Eglise.

Et la couronne, qui rappelle celle de Clotaire, est celle de notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'univers.

 

"Sulpice reçut aussi la charge et le nom même d'un aumonier.

En effet, l'abbé des camps avait à Chalon, parmi ses fonctions, celles de distribuer les aumônes du roi."

 

Cet article, je le dédie à cette personne

 dont  j'ai eu connaissance de son rapport.

 

c55f15f8-7ada-11df-8cc3-61a41f5c12c7-1-.jpg

 

En voici un extrait que j'ai choisi comme étant le plus "politiquement correct" et surtout parce-qu'il nous éclaire sur le fait que ces aumoniers sont indispensables sur ce terrain pour le soutien moral et spirituel de ces hommes qui sont nos maris, nos fils, nos oncles,nos amis, nos frères:

 

"- - Célébrations :

 

J’avais une messe quotidienne, en semaine à 7h00, avec une dizaine de

personnes, et le dimanche à 11h30, avec un effectif variable en fonction des

missions. Jamais je n’eu à célébrer la messe sans paroissiens. Le vendredi

chapelet à 12h, (en communion avec les épouses qui le disaient au même

moment, c'est-à-dire 9h00 en France).

Quand j’étais dans les camps de ma zone, j’avais aussi la messe quotidienne et

des confessions « à la demande ». Là encore, j’ai toujours eu du monde à la

messe. Il y a aussi eu beaucoup de « recommençant », des jeunes ayant laissé

tomber la pratique religieuse, et soucieux de « raccrocher les wagons ».

Beaucoup de confessions et d’entretiens aussi durant cette mission.

La chapelle de Tora était sous le vocable de « Notre Dame des victoires », en

lien avec la paroisse parisienne du même nom. Les religieuses de cette

paroisse nous ont envoyé une réplique de la statue de Notre Dame des

victoires, ainsi que de nombreuses images représentant cette statue. Ces

images furent distribuées aux paroissiens, avec l’exhortation d’en prendre 2,

une pour eux, et une à envoyer à la famille pour que durant les moments de

prière devant cette image, l’un dans son box à Tora et l’autre dans la maison

familiale en France, puissent se retrouver en communion spirituelle par

l’intercession de la Sainte Vierge.

 

Toujours dans le domaine spirituel, les 3 enterrements que j’eu à célébrer làbas

furent des moments très denses en rencontres, discussions, attentes et

autre besoins spirituels de la part de nombreux légionnaires et hussards.

 

En plus des célébrations, les visites aux malades et aux blessés furent aussi

de grands moments de communion entre l’attente du blessé et le Bon Dieu que

représente à leurs yeux la présence du prêtre.

 

4. Impressions personnelles.

 

Je suis très heureux de cette mission."

 

  

  Et voici un commentaire de Mgr Ravel, Evêque aux armées.:

 

"l'abbé, JdP, n'avait pas à être sanctionné, le contenu de son rapport reflète le ressenti du prêtre.

(...)...La difficulté d'avoir "le comportement juste". C'est à dire de respecter la culture et la religion afganes sans pour autant se mettre en position d'apostasie, ce qui ne nous ferait pas grandir aux yeux des musulmans."

 

 

A un peu plus tard...

 

 

 

Rédigé par souslaveranda.over-blog.com

Commenter cet article

La Marie des Anges 20/03/2011 21:42


Nul doute que le Padre va être fier de recevoir cette si jolie croix !


Estelle 18/03/2011 18:28


je suis sous le charme de votre travail, de vos recherches, quel talent !!! et surtout quel superbe cadeau


citronelle 17/03/2011 21:44


Superbe croix autant dans les teintes que les motifs..Bravo!
J'ai croisé ce "Padre" lors de son passage à l'ETAP à Pau


Monsieur Véranda 17/03/2011 19:05


Ma Dame,
Cette croix, si réussie, mériterait d'être érigée en bannière dans les rangs de nos armées, certes laïques, mais inévitablement "ultime rempart" de la Chrétienté.
Bravo et merci.


Dame Véranda. 17/03/2011 19:12



Mon Ami,


Tout est dit. Et comme à votre habitude, très élégamment tourné.


Bonne soirée à vous .


 



laurence 17/03/2011 09:05


je suis secouée
je n'imaginais pas te donner tant de travail
je n'imaginais pas un tel résultat
si tu me le permets j'aimerai imprimer ce post afin qu'Eléonore puisse également le remettre à Padre
j'imagine en revanche trés bien qu'il sera autant touchée que je le suis
rdv le 16 07 pour les présentations
je t'embrasse trés fort petite main du Bon Dieu sans aucun doute,ma chère amie.


Anne-So 17/03/2011 09:01


Evelyne je suis contente que tu sois revenue, le temps m'a paru long pour moi qui n'étais plus en vacances.
Merci pour cet enseignement et bravo pour cette jolie croix .
Surtout continue, tu nous fais du bien !
Je t'embrasse.
Anne-So


O2 16/03/2011 23:42


Incroyable !! Quelle recherche, quel talent, que de précision, de perfection.....Bravo, chapeau !