C'est dans l'air...(1ère partie.)

Publié le 2 Mai 2011

Il y a quelques semaines

 se déroulait sur une autre terre, à grand renfort de trompettes et de projecteurs, un fameux évènement .

,

Quelques soient nos opinions, et même si nous trouvions tout cela bien superficiel, nos yeux ou nos oreilles, curieux ,car entrainés par cette énorme machine que sont les médias , se laissaient tenter à découvrir le style de LA robe ou le chapeau le plus excentrique qui pourrait se produire lors de cet évènement fameux.  

 

Or ce qui a marqué cette journée, ce n'est pas le nombre d'invités ou l'élevage intensif de poussins, mais cette impression que nous avons tous ressentie de fièreté et de fidélité d'un  peuple pour sa royauté.

 

Et nous,

 

 qu'avons-nous fait de nos couronnes?...

 

CREATIONS-DE-MAMAN.jpg

 

Je ne reviendrai pas ici sur ce passage douloureux de notre histoire.

 

 

Il y a quelques jours,

je recevais une commande d'une charmante dame.

Or plus sa commande avançait et plus je m'apercevais qu'elle désirait surtout des objets ayant un rapport avec le XVIIIème siècle et en particulier Marie-Antoinete et Louis XVI.

Bien que très flattée, je fus obligée de stopper là nos affaires en lui expliquant que j'avais sur le feu un déménagement (mais toujours pas de logement en vue...) et un mariage (fameux!).

 

C'est dans l'air.

Effectivement, depuis plusieurs mois, tout ce qui se rapporte à notre dernière reine; bijoux, déco, mobiliers,séduit.

 

juin-ea-a-062.JPG

(Vous pouvez commander cette jolie reproduction sur toile de lin ICI pour la somme de 18 euros.)

 

Pour preuve;

 le nombre impressionnant d'ouvrages écrit sur sa personne ces temps derniers.

Ce qui a ainsi pour mérite de nous faire connaître cette femme autrement que par le biais de nos manuels scolaires...

 

 

201101LES ROIS-4 

Marie-Antoinette était très attirée par la mode .

Certes assez excentrique au cours de ses premières années à la Cour, elle adopta ensuite et donc fit adopter, des tenues plus simples et seyantes.

 

201101LES-ROIS.jpg 

 

Ci-dessous; un texte fort intéressant sur ce sujet. 

Il m'a été transmis par ma future mariée qui, entre sa licence d'histoire à cloturer et la couture de la dentelle de son voile dont je tairai la longueur(!!), a pris le temps de rédiger ce document. 

 

 

            "En France pour être à la mode, il faut se calquer sur les habitudes de la Cour.

 

            En matière d'élégance, c'est elle qui donne le ton... Les modes y passent très vite et il faut sans cesse suivre les caprices qui définissent l'habit, les parures et bijoux à porter, les cosmétiques à utiliser, et même la pilosité à adopter! Ce sont les gravures de mode qui transmettent ces codes au commun des français et elles font rage dès le XVIIe siècle.

            Mais très vite s'amorce un tournant vestimentaire à Versailles. Marie-Antoinette arrive à la Cour presqu'en même temps que la levée de la prohibition du coton qui révolutionne le marché du textile (le coton était interdit pour des raisons de pudeur: ce tissu souple marque trop les formes... et pour des raisons mercantilistes: l'importation exotique concurrençait sérieusement les artisans français du textile -laine, chanvre et lin pour les pauvres, soie et velours sergé pour les élites...). On abandonne les ornements et autres passementeries encombrants et peu seyants. L'habit de Cour qui limitait tant les mouvements n'est plus porté que par les inconditionnels des conventions. Il faut dire que notre jeune reine a bouleversé les habitudes. Recherchant l'élégance et l'esthétisme avant la distinction sociale, elle n'a pas hésité à se tourner vers les créateurs parisiens et fait bientôt leur renommée. Paris s'invite à Versailles, et avec Rose Bertin un vent nouveau souffle sur la Cour. La créatrice chère au cœur de la reine y introduit les robes souples et fines qui laissent suggérer les formes, les couleurs vives et les motifs permis par le coton. Ces nouveautés sont immédiatement adoptées par les dames de la Cour, Mme de Pompadour et la du Barry en tête.

            C'est donc grâce à Marie-Antoinette que la mode est devenue une histoire d'élégance, une affaire de bon goût français."

 

 Voici un héritage de ce siècle.

 

Mais il y en eu d'autres qui ont traversé les époques et résisté aux "intempéries".

 

Ainsi nos parcs et jardins les plus élégants se sont inspirés des jardins à la française du chateau de Versailles.

 

201101LES-ROIS-3.jpg

 

 

Ou encore, ces délicieuses friandises présentées lors de nos belles réceptions.

 

201101LES-ROIS-1.jpg

 

"À Paris, et en particulier à la Cour de Versailles, les officiers de bouche portant le nom de Dalloyau, ancêtres de ceux qui fonderont en 1802 la maison de gastronomie du même nom, servaient les Rois de macarons, de 1682 jusqu'à Louis XVI et Marie-Antoinette."

 

 

La peinture de cette époque est elle-même remarquable.

Les peintres du XVIIIème étaient particulièrement fidèles à leur modèle. Ils reproduisaient sur la toile avec une grande vérité leur personnalité.

 

201101LES-ROIS-5.jpg

 

C'est dans l'air.

 

Et ce sera dans quelques jours à la maison puisque j'aurai le plaisir d'y présenter ma nouvelle collection.

 

Et j'aurai aussi le plaisir de vous présenter les créations originales de quelques amies.

 

Pour un aperçu de ce que vous pourrez trouver, entre autre, lors de cette vente; il vous suffit de remonter au fil de la page et de rechercher dans chaque montage photos, les objets cachés...

 

 

A un peu plus tard pour plus de précisions...

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par souslaveranda.over-blog.com

Commenter cet article

Cousine Jeanne 16/05/2011 09:49


Moi qui aime bcp la scie à chantourner, je pense avoir deviné et trouvé pas mal des futures créations proposées !!
Ca va être magnifique, bravo !!!
Bonne continuation alors,


Imelda 13/05/2011 18:31


Beau retour sur votre blog que je lis avec plaisir ! :-) Y aurait-il un rapport entre Marie-Antoinette et la décoration du mariage de votre chère fille ?
J'aime aussi le XVIIIe siècle, mais je préfère plutôt la première moitié : Marivaux plutôt que Beaumarchais ; Watteau plutôt que Chardin... C'est plus léger. Mais Vigée-Lebrun n'est pas mal aussi.
:-) Bon courage pour vos travaux !


Dame Véranda 16/05/2011 08:12



Flatée de vous savoir de passage Sous la Véranda!Quand à la déco de ce bel évènement; vous la découvrirez vous-même sur place...



Sabine 08/05/2011 23:42


Super, voilà à nouveau des nouvelles de ton super blog... je le croyais en sommeil... Que neni! "c'est dans l'air" s'active... vivement cette vente si attendue ! Bon courage!