Olé!

Publié le 24 Septembre 2013

 

Samedi 14 septembre 2013,

11 heures du matin.

 

Rennes: 15°C.

Tours: 13°C.

Paris: 12°C...

Nîmes à l'extérieur des Arènes: 27°C.

Nîmes à l'intérieur des Arènes: phhhh.... Chaud!!

 

 

IMGP1893.JPG

 

A peine un mois après notre installation, nous avons été invités à assister à une corrida équestre à l'intérieur des imposantes Arènes de Nîmes, pour la Féria des vendanges,.

Une occasion de connaître rapidement les us et coutumes de cette région, mais surtout de découvrir ce bel édifice, datant du 1er siècle de notre ère, et qui reste l'un des monuments de spectacle antique le mieux conservé du monde romain.

 

nimes_arene.jpg

 

"A cette époque, les spectacles les plus fréquents et les plus appréciés étaient le combat des gladiateurs.

Il existait de véritables écoles de gladiateurs qui formaient des volontaires, esclaves ou hommes libres.

 

GLADIATEURS.jpg

 

Ces écoles étaient souvent le dernier refuge pour ces hommes déclassés, rejetés par la société.

Les combats de gladiateurs se terminaient presque systématiquement par la mort de l'un des adversaires si le vaincu n'était pas gracié par le public."

 

      " Après l'interdiction des combats des gladiateurs en 404, les arènes nîmoises furent transformées en forteresse par les Wisigoths.

Lors des Grandes Invasions de l'Antiquité tardive puis au Moyen-Age durant les périodes d'insécurité; la population se réfugiait dans l'enceinte de l'édifice utilisé comme village fortifié. Il contenait 2 églises et 220 maisons."

 

Heureusement, pensez-vous, que ces jeux n'ont plus cours et que notre époque est devenue plus juste et raisonnable.

 

Pas si sûr...

 

 

"Aujourd'hui , de nombreux spectacles se déroulent dans les arènes, en particuliers des corridas durant les férias de Pentecôte et des vendanges."

 

 

C'est ici  impressionnant de sentir toute la ville, dont le centre est fermé pour l'occasion à la circulation, vibrer pendant  ces quelques jours.

Les rues sont transformées en barbecue géant où ses habitants dégustent, sur les trottoirs, paëlla et sangria  toute la journée, et...toute la nuit.

Mais il est évident que le spectacle se déroule dans les Arènes; où matadors de toros et picadors, se succèdent durant 3 jours.

 

Une Corrida est soumise à des règles très précises, que la Présidence, nommée par le maire de la ville, fait scrupuleusement respecter.

Il est préférable de les connaître pour comprendre et particper pleinement à ce spectacle.

 

IMGP1912.JPG

 

      Le matin de la corrida, les représentants des matadors qui toréent l'après-midi, se retrouvent aux corrals où sont regroupés les toros de la Féria, afin de procéder au tirage au sort des toros de combat.

 

Plus tard, lorsque l'animal pénètrera dans les Arènes; celui-ci sera présenté au public par le nom de son propriétaire, le nom du torero qui le combat, et son poids.( celui du toro évidemment..)

 

CORRIDA-NIMES-SEPTEMBRE-2013-001.jpg

,

 

La corrida peut débuter.

 

Six toros vont combattre.

 

La corrida est composée de 3 parties:

 

-tercio de piques


 Le comportement du toro lors de ses rencontres avec le cheval, permet d'apprécier sa bravoure.

 

CORRIDA-NIMES-SEPTEMBRE-2013-002.jpg

 

tercio de banderilles

 

CORRIDA NÎMES SEPTEMBRE 2013-003

 

-tercio de faena


 Le Maestro va demander à la Présidence l'autorisation de tuer le toro.

Il va combattre le toro avec la muleta, petite cape rouge.

A partir de la prise en main de la muleta, le matador a 15 minutes pour tuer le toro, passé ce délai, le toro rentre vivant au toril.

 

et mise à mort. 

 

CORRIDA NÎMES SEPTEMBRE 2013-004-copie-1

 

   Ici mon cœur s'est serré.

 

Si j'ai suivi avec émotion et excitation l'affrontement entre l'homme et l'animal, vibrant comme la foule à chaque coup de corne esquivé, appréciant les exploits du cavalier et de sa magnifique monture et la relation particulière qu'il entretenait avec son "adversaire";

 

CORRIDA NÎMES SEPTEMBRE 2013

 

Si j'ai apprécié les superbes jeux de capes des toreros, ainsi que leur bravoure à affronter cet énorme paquet de muscles poussé par une telle ténacité;

 

 je ne me suis jamais réjouie des coups portés à la bête.

 

Certains diront que je ne suis pas initiée et que je ne peux apprécier le courage et la résistance de l'animal.

Ces derniers se repportant, évidemment, à l'éleveur...

 

Je ne garderai donc de cette matinée que le meilleur;

un moment partagé avec monsieur Véranda, volé à un emploi du temps compliqué,

un spectacle équestre magnifique où j'ai pu admirer de superbes chevaux et de beaux costumes,

 

IMGP1842.JPG

 

 

une exceptionnelle prestation des cavaliers.

 

 

IMGP1839

 

 

Quoiqu'il en soit les Arènes se sont inscrites dans l'Histoire.

Libre à chacun de les rendre à leur maître...

 

CORRIDA-NIMES-SEPTEMBRE-2013-006.jpg

 

 

A Anne-Sophie,

ma plus fidèle et encourageante lectrice.    

 

A un peu plus tard...

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par souslaveranda.over-blog.com

Commenter cet article

le-pele-mele-d-erminig.over-blog.com 26/09/2013 20:56

Quant aux détracteurs de la corrida, le culte du taureau est antique, et c'est plus noble que de finir dans abattoir, quand ce 'n'est pas dans la cruauté indigne du hallal.

erminig /mf crochu-lozac'hmeur 26/09/2013 20:53

Oui, bon, pour les 15°C en Bretagne, on repassera... En moyenne plus de 25°C depuis deux semaines, aujourd'hui plus de 28 à Rennes et Nantes... Et l'on frisottait les trente vers 16 heures...
Mais c'est vrai, ici, c'est un magnifique été de la Saint Martin...
Bon séjour dans le sud,
erminig

Angèle 26/09/2013 15:20

je partage votre avis à 200% et ne supporte pas la mise à mort. L'affrontement homme-animal me plait, mais pourquoi mettre à mort un animal qui a offert un si beau spectacle???? Là le fait de ne
jamais mettre les pieds à de tel spectacle, j'aurais l'impression de cautionner un acte que je réprouve. Mais j'imagine le bon moment que vous avez passé et les chevaux sont magnifiques! Quand à la
température.... je rêve de déménager donc....

Anne-So 26/09/2013 09:10

Enfin tu es de retour! encore un super article et en plus une spéciale dédicace pour moi ! c'est trop gentil, je suis aux anges!
Je t'embrasse bien fort.
Anne-So

camille 26/09/2013 07:22

ces arènes sont impressionnantes c'est vrai!!! je n'ai pas encore eu l'occasion d'y vivre une feria n'étant plus ds le sud à ce moment là mais j'ai vécu les corridas ds le pays basque. Une grande
fête, de la musique, et c'est vrai la mise à mort du taureau.
ces corridas font débat, libre à chacun d'y participer ou non ;)
c'est bien que vous ayez pu vivre une fois ces ferias car c'est vraiment typique de votre nouvelle région!!
à bientôt et bonne intégration ds votre nouvelle ville!!!

Sabine 25/09/2013 23:26

Merci de nous faire ainsi rêver! Il est vrai qu'il est plutôt rare d'avoir 27° en Bretagne... mais un certain 21 septembre... il faisait un temps de "Nîmes"!!!
Encore une sympathique petite page de culture sur cette nouvelle région que vous découvrez Mr Véranda et toi!
Bonne fin d'installation et merci de ce passage, tout bref, mais intense qu'il fut! dans notre "chaude" Bretagne!

Myriam 25/09/2013 23:00

Ecoutez la chanson de Cabrel sur la corrida...et alors vous comprendrez peut-être que la corrida est un véritable massacre !! Et non elle ne fait ni ne fera partie de notre patrimoine culturel. Et
à chaque fois ce sont des animaux, êtres vivants, qui meurent après d'atroces souffrances.
Le respect de la Vie svp et sous toutes ses formes!!!

porte plume 25/09/2013 22:18

En effet ici à Nîmes c'est vraiment ancré dans la culture locale. Je n'ai pas encore eu l'occasion d'y assister mais Monsieur si souvent.Même l'évêque se doit (mais celui en place ne veut pas y
participer) d'être là aussi dans les arènes pendant les corridas...
Et vous verrez à la Pentecote la messe a lieu à Caissargues... dans les arènes avec les cavaliers sur leurs montures sages pendant la messe attendant la bénédiction du prêtre.
27 degrès ça c'est le meilleur à retenir je pense!! Je n'en reviens toujours pas de ce climat si extraordinaire!! (après 5 ans en Lorraine, ça change).