Sévader.

Publié le 10 Novembre 2012

Comme la musique encourage notre esprit à rêver, la lecture l'entraine à s'évader.

 

Un livre peut devenir un ami.

 

Nous le retrouvons avec plaisir et soulagement comme compagnon fidèle le soir ,sur notre table de nuit.

Comme compagnon de route, lors d'un long trajet;

comme compagnon de chambre, lors d'un séjour à l'hôpital;

comme compagnon de ballades, allongés sous les châtaigners;...

 

Il se livre petit à petit et finit par nous apprivoiser au fil des pages, en nous tenant intéressés presque jusqu'au petit matin si la lourdeur de nos paupières ne finissait pas par avoir raison de son récit.

 

Tout comme le bois, j'aime le livre qui en est un dérivé.

J'aime le sentir, le caresser.

 

A Noël dernier, j'ai eu l'opportunité de découvrir ce qui allait "remplacer" le livre.

L'heureux nouveau propriétaire m'a vanté les qualités de ce (jouet) t objet de substitution.

 

Pratique; léger; illimité, puisque vous avez la possibilité d'accéder à des milliers de livres de bibliothèques du monde entier; économique, puisque vous n'avez plus à acheter les milliers de livres de ces dites bibliothèques; informé, puisque en même temps que vous lisez " Une larme m'a sauvée", vous suivez avec les journaux la grêve des personnels médicaux; intelligent car sa luminosité s'adapte à celle de l'environnement, et ainsi à la lecture sous les châtaigners, vous remplacez celle sous les étoiles...

 

Conclusion:

c'est carré, c'est plat, c'est froid.

 

Jamais, jamais, "cela" ne remplacera le bruit des pages qui chantaient quand maman les tournait afin de poursuivre l'histoire qu'elle me racontait.

 

IMGP0742

 

 Jamais, jamais je ne lirai "cela" sous le châtaigner ( ni Sous La Véranda!).

 

IMGP0752

 

Non, moi je ne veux pas zapper , je veux m'évader.

 

Je veux vivre des histoires de princesses,

images--21-.jpg

 

des histoires de chevaliers,

9782843782855 (1)

des histoires de grands hommes,

9782352040910.jpg

, des histoires de trésors,

images--24-.jpg

des histoires d'Histoire,

rshdf_cata_couv--1-.jpg

des histoires vraies,

larme_cata_couv.jpg

des histoires d'amour,

images--25-.jpg

 des histoires exaltantes,

9782952555944.jpg

des histoires émouvantes.

el2pajpg.jpg

des histoires pour mes enfants,

images--26-.jpg

d'autres pour mes petits-enfants,

images--28-.jpg

 

Je veux des histoires qui me parlent.

 

Il existe une édition dont la vocation est de s'appliquer à réunir tous ces livres.

 

"Les Éditions du Triomphe, société indépendante, ont été créées en 1992, pour faire revivre les Bandes Dessinées qui paraissaient dans la presse florissante des années 1950-1960.

La plupart de ces Bandes Dessinées (Fripounet et Marisette, Saint Clair…) n’avaient jamais été publiées en album ou étaient devenues introuvables et très prisées des collectionneurs (Thierry de Royaumont, Sylvain et Sylvette…). Ce fut une véritable renaissance pour leurs auteurs, dessinateurs ou scénaristes.

Devant un public de lecteurs très demandeur d’anciennes collections, nous avons aussi rapidement proposé la réédition de plusieurs séries pour la jeunesse : romans (Trilby, Signe de Piste…), livres d’aventures (Mahuzier, Médecins de l’impossible…), enquêtes policières (Langelot…)…

Face à notre clientèle de plus en plus nombreuse, nous avons vite été amenées à publier nos propres créations de Bandes Dessinées avec la célèbre série « Vent de l’Histoire » qui comprend maintenant une trentaine de titres, auxquels viennent s ‘ajouter des  titres « coups de cœur » !
Nous faisons appel à de nombreux dessinateurs, jeunes ou plus expérimentés, et différents scénaristes avec qui nous travaillons en étroite collaboration, toujours en gardant le souci de la clarté du dessin réaliste.

Nous produisons aussi différentes séries de livres pour jeunes, adolescents et adultes sur des thèmes sélectionnés avec rigueur mais dans un but pédagogique, culturel, historique, tout en gardant de vraies valeurs humaines, familiales…(Bordesoule, Paul et Colombe…)

 

 

Grâce à leur site attractif  le choix des livres est facilité.

 

Ainsi quelques uns ont attiré mon attention comme celui-ci,

9782840243984.jpg

plus particulièrement celui-là,

9782843783715

(je me demande bien pourquoi...)

EDITION DU TRIOMPHE-001

 

 

Et aussi les aventures de cette jeune fille dont j'ai croisé quelques temps le "père", et sa sympathique famille, aussi bon écrivain que musicien.

9782843783128.jpg

 

 

  Cependant pour choisir un livre, il faut le découvrir en le touchant, le feuilletant, le parcourant avant de se l'approprier .

 

Aussi je vous invite à me rejoindre chez Elisabeth les jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2012 pour (re)découvrir la large sélection des Editions du Triomphe.

 

2143.jpg

 

 J'aurai aussi le plaisir de vous présenter quelques unes de mes croix et objets de décoration.

 

EDITION DU TRIOMPHE

 

Mais surtout les jolies médailles du Pélerinage du Rosaire.

 

EDITION-DU-TRIOMPHE-002.jpg

 

 Je profite de ce "petit" message pour adresser un petit coucou à mes chères amies de Rennes dont la vente au profit de leur école  sera aux mêmes dates.

Les Editions du Triomphe seront aussi représentées avec en plus les merveilles qu'elles créent chaque année.

Un vrai Trésor!...

 

EDITION-DU-TRIOMPHE-003.jpg

 

 

A bientôt donc .

En attendant vous savez où trouver des livres afin de "lire intelligent"...

 

" Jamais nous n'avons été autant prisonniers du monde que nous avons créé, de l'univers formaté dans lequel nous nous sommes enfermés.

Etre simplement libre-autrement dit agir et penser par soi-même- n'est même plus un droit mais un devoir qui aujourd'hui se paie très cher." (Patrice Franceschi)

ldld_cata_couv_1.jpg

 

 

A un peu plus tard....

 

 

 

 

 

 

Rédigé par souslaveranda.over-blog.com

Commenter cet article

marquise de carabas 04/12/2012 20:59

De même que les doudous et autres douceurs, les livres ont pénétré les lits des enfants dès leurs premiers mois et aucun de nos bébés n'y a échappé. Blotti sur les genoux de mamans, ils ont écouté
ma voix leurs conter des histoires, leurs montrer des images, les éveiller avec ces précieux trésors. Le livre est l'indispensable de notre foyer depuis toujours et nous voyons nos enfants dévorer
les livres, sans peur du nombre de pages ou du niveau littéraire. Je me souviens de notre ainé nous demandant l'autorisation de piocher dans Notre bibliothèque à l'âge de 9 ans.... je me revois
avec le même, lui offrant son premier vrai livre à 7 ans....Tom Sawyer....qui fut aussitôt refusé par crainte de ne pas arriver à le lire, car il n'y avait pas d'image... Je le repris donc en
m'excusant d'avoir trouvé mon fils assez grand pour y parvenir...et piqué au vif, ce petit monsieur le pris et me le rendit LU le lendemain matin! L'écran ne peut pas remplacer le livre, c'est un
outil pratique, sans plus. Il ne peut inventer le lien étrange qui n'existe qu'entre le papier et le lecteur. Ce toucher si différent selon les ouvrages, leur âge, leur "essence", le bruit
particulier qu'a la page de nous parler quand on la tourne, la joie que l'on a de voir nos piles de livre "en cours", de piocher dedans, de feuilleter les beaux livres au grée de l'envie.... Je me
souviens qu'un des Pères des environs où nous vivons m'a dit avec force combien le livre était précieux et que si nos enfants lisaient, ils étaient "sauvés", sauvés de cette génération qui avale
sans réfléchir tout ce que les écrans déversent de bon et de mauvais. Je ne manque jamais de puiser quelques cadeaux de Noël au Triomphe, il y a heureusement toujours une amie pour se dévouer!
Bravo pour les si jolies choses que vous créez et que vous écrivez.... En UP pour petit Monsieur B, nous le confierons en famille à Notre Dame.

Charlotte de B. 20/11/2012 17:59

C'est très marrant car j'ai pris à la vente chez nous le livre du père Ducorneau "Les cloches sonnent aussi à Kaboul" car c'est l'aumonier de notre actuelle garnison (une certaine école perdue
entre Niort et Poitiers!).. il est top comme abbé!! et il a fait une séance dédicace!

Elisabeth 16/11/2012 15:09

Que tout cela est bien dit. Même si mes pré-ados rêvent d'écrans, je continue contre vents et marées à leur offrir des livres (en particulier ceux du Triomphe) pour cause de bonnes notes !

Le commentaire de Monsieur Véranda est bien joliment tourné. Dommage qu'il ne soit pas sur un joli papier à garder dans le portefeuille et à relire lors de jours un peu gris...

citronelle 13/11/2012 23:45

Quelle jolie réponse de Mr Véranda. Et oui rien ne remplacera le livre, la texture, l'odeur du neuf ou de l'ancien...Quel merveilleux passe-temps qui nous fait nous évader!!!
La vente ici aura lieu la semaine prochaine...à ne pas louper!

Sabine 13/11/2012 21:54

Merci Madame Véranda ! Délicieux et tellement vrai, ces petites bestioles froides (quoi qu'au bout d'un moment ça chauffe) et plates ne remplaceront jamais un livre, un album ou quelques
littérature sur papier, carton ou papyrus!
Bravo pour tes oeuvres toujours aussi magnifiques! Bonne vente et j'espère à bientôt.

Monsieur VERANDA 13/11/2012 21:45

Ma Dame,

B R A V O pour cette page remarquable que j’aurais tant aimé coécrire avec Vous.

Même si historiquement un livre n’est qu'un assemblage de feuilles manuscrites ou imprimées, réunies en une bande enroulée autour d'un cylindre, ou pliées et cousues en cahiers. Il peut être écrit
à la plume, au pinceau, sur papyrus, sur soie, sur parchemin et orné d'enluminures ;aujourd’hui c’est un assemblage de feuilles de papier imprimées, formant un volume relié ou broché : feuilles,
feuillets, pages et aussi une couverture, une tranche, un dos. Quand il le mérite on peut le faire relier en veau ou en maroquin et marbrer ou dorer sur tranche.

Mais qu’ils soient livres à prix modiques, anciens ou rares, rangés dans notre bibliothèque par auteurs ou par matières ce n’est jamais par hasard car il a bien fallu les ouvrir, les fermer, les
commencer puis cesser de les lire et finir par les fermer.

À livre ouvert, c’est si facile. Tandis que lire en Vous, dans votre cœur, et pénétrer vos pensées et vos sentiments n’est pas chose aisée. A tel point que si je n’ai pas de livre à Vous dédier ;
c’est qu’il me reste à l’écrire, à le publier puis à Vous le dédicacer. Quand je l’aurai fait, le lirez-vous ? Le trouverez-vous bien ou mal écrit ? Dois-t-il être roman, poésie ou conte ?
Deviendra-t-il votre livre de chevet avec assiduité, voire avidité, toujours le nez dedans ?

Quoi qu’il en soit, livre d’écolier, de raison ou d’or, il ne faut jamais oublier de le couvrir pour protéger le trésor.

B R A V O pour cette page remarquable que j’aurais tant aimé coécrire avec Vous.

Florence 13/11/2012 20:43

Quel beau plaidoyer pour le livre et je suis totalement d'accord avec vous jamais un écran ne remplacera l'odeur du papier...

SOURISSAINTCYR 13/11/2012 17:41

Bonne vente sourisquifaittout, vivement l'an prochain si seulement!!!!!!!
je penserai trés fort à vous samedi soir et surtout dimanche:)
tu as bien raison rien ne remplacera un livre il y en a même que l'on aime tant que l'on a envie de les offrir pour partager notre émotion.
je t'embrasse

Liberty's Notre-Dame 13/11/2012 16:01

Quel beau plaidoyer pour le livre qui confirme qu'un adulte peut lire un livre pour se distraire mais qu'un enfant le lira pour se construire... et ce sera encore plus bénéfique si le livre reste
de papier...
Je vous souhaite un très beau succès pour votre vente et vous redis ma joie de savoir les jolies médailles du Rosaire présentées sur vos comptoirs.

Claudette 13/11/2012 14:13

Que tout cela est vrai,un livre et une histoire qui permet de rêver de nous évader, d'apprendre,je les aime mes livres qui partage mon quotidien ils sont bien souvent un remontant contre les
noirceures de la vie,en ce moment un peu moins vu le déménagement et la quantité de livres à emballer,le mari qui me dit chérie tu as lu tout ça,euh oui,bonne vente

Un macaron, une glace, trois chocolatines 13/11/2012 13:44

Merci à vous de cette très belle musique et de l'apologie du plaisir de lire et des pages qui se tournent. L'histoire du soir est tellement importante. Les écrans plats ne répondent pas aux
questions ni n'embrassent leurs enfants pour s'endormir...
Vente privée bientôt chez nous aussi. Et c'est noté ! Bises

Cécile 13/11/2012 13:31

pardon pour les erreurs d'orthographe ,écrit trop vite!!!

Cécile 13/11/2012 13:28

Il était une fois une petite Bénédicte ,pas très studieuse ,que sa maman desespérait de voir réussir en classe ...Elle s'ennuyait de classe en classe poussée par sa maman qui ne lâchait pas la main
de sa fille .Péniblement ,cette jeune demoiselle arriva en 1ère littéraire et vécu un véritable coup de foudre pour les livres ,les romans ,les essais ,les pièces de Beaumarchais ,les livres
actueles ,tout y passa ,elle décrocha son bac pressée d'apprendre encore ,décrocha un diplôme d'assistante d'édition ,intégra une licence de communication à la Sorbonne pour défendre le monde de
l'édition ,travailla pendant ses études auprès d'un éditeur parisien ,courrant de remise de prix littéraires en remise de prix litérraires ,intégra un master ,une boîte d'édition prestigieuse et
décida de préparer sciences Po pour aller au bout de son rêve d'aimer Le livre.Définitivement oui ,rien ne remplace un vrai livre .

camille 13/11/2012 13:11

comme je suis d'accord avec vous!! jamais un livre ne pourra etre remplacé par un écran!
j'aime tourner les pages, contempler de belles illustrations....et retrouver un livre que j'ai aimé en replongeant dedans encore une fois...
bonne vente à vous.