"...la diversité des fruits, et les fleurs diaprées et l'herbe."

Publié le 5 Novembre 2013

 

Heureuse petite fille qui naquit en aout dernier dans la forêt de Brocéliande,

puis baptisée grâce à ses parents aimants au mois d'octobre,

celui de St François d'Assise.

 

Hortense,

 

IMGP1971.JPG

 

fêtée le 5 octobre comme,

Viloaine, Capucine, Anémone, Pervenche...

Et bien d'autres doux prénoms assimilés à Ste Flore.

 

"Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour sœur notre mère la Terre

qui nous porte et nous nourrit,

qui produit la diversité des fruits,

et les fleurs diaprées et les herbes."

 


Sainte Fleur, ou Flore,

naquit à Maure dans le Cantal vers 1300.

Devenue religieuse hospitalière, elle se dévouera toute sa vie aux soins des malades, des voyageurs et des pèlerins.

Elle fut une des premières femmes vivant dans un Ordre Hospitalier.

Fréquemment assaillie par de terribles tentations,

la persévérance dans son travail courageux et l'espérance du bonheur des élus au Ciel;

contriburent à lui donner la paix.

 

IMGP1970.JPG

 

Sainte Flore, 

a, tout naturellement, été associée à Saint François (26.11.1182/3.10.1226) que nous fêtons le 4 octobre, et à son merveilleux

"Cantique des créatures."

 

Durant l'automne 1225, épuisé par la stigmatisation  et la maladie, St François s'était retiré à St Damien.

Presque aveugle, seul, abattu par la fièvre, il composa ce chant d'amour qu'il fit monter vers le Père de toute Création.

 

"Très-Haut, Tout puissant, Bon Seigneur,

à Toi Louange, gloire, honneur, et toute bénédiction,

à Toi seul, ô Très-Haut, ils conviennent

et nul n'est digne de dire ton nom."

 

Une avant-dernière strophe, hymne au pardon et à la paix, fut ajoutée en juillet 1226, au palais épiscopal d'Assise, pour mettre fin à une lutte acharnée entre l'évêque et le podestat de la ville.

Ces quelques vers suffirent à empêcher la guerre civile.

 

"Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour ceux qui pardonnent par amour pour toi,

qui supportent épreuves et maladies,

heureux s'ils conservent la paix, car par toi,

Très-Haut, ils seront couronnés."

 

NOEL-BLEU-022.jpg

 

 

Quant à la dernière strophe, St François l'a composée au début d'octobre 1226, à la veille de sa mort.

 

"Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour notre sœur la Mort corporelle à qui nul homme vivant ne peut échapper,

malheur à ceux qui meurent en péché mortel,

heureux ceux qu'elle surprendra faisant ta volonté,

car la seconde mort ne pourra leur nuire."

 

 

A un peu plus tard...

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par souslaveranda.over-blog.com

Commenter cet article

Estelle 11/11/2013 08:18

très jolie croix accompagné comme toujours de bien jolis textes ...

Angèle 09/11/2013 11:24

cette croix est magnifique, et merci pour ces belles paroles de St françois, baume au cœur par les temps tourmentés actuels.

camille 07/11/2013 14:05

bravo pour cette croix ravissante!!!